14162-logo-semaine-europeenne-DD -vecto

 

Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.

 

Les forêts recouvrent 30 % de la surface de la planète, assurent la sécurité alimentaire et fournissent des abris, et sont essentielles pour lutter contre le changement climatique, protéger la biodiversité et les foyers des populations autochtones. Chaque année, 13 millions d’hectares de forêts sont perdus tandis que la dégradation continuelle des zones arides a conduit à la désertification de 3,6 milliards d’hectares.
La déforestation et la désertification – causées par les activités humaines et le changement climatique – posent des défis majeurs au développement durable et ont des répercussions négatives sur la vie et les moyens de subsistance de millions de personnes qui luttent contre la pauvreté. Des efforts sont déployés pour gérer les forêts et combattre la désertification.

Forêts

  • – Environ 1,6 milliard de personnes – dont plus de 2 000 cultures autochtones – dépendent des forêts pour assurer leur subsistance
  • – Les forêts abritent plus de 80 % des espèces d’animaux, de plantes et d’insectes que compte la planète

Désertification

  • – 2,6 milliards de personnes dépendent directement de l’agriculture, mais 52% des terres utilisées pour l’agriculture sont touchées modérément ou fortement par la dégradation des sols
  • – La dégradation des terres touche 1,5 milliard de personnes dans le monde
  • – La perte des terres arables serait de 30 à 35 fois plus rapide que le rythme historique
  • – La sécheresse et la désertification provoquent chaque année la perte de 12 millions d’hectares (soit 23 hectares par minute), sur lesquels on aurait pu cultiver 20 millions de tonnes de céréales
  • – 74 % des pauvres dans le monde sont touchés directement par la dégradation des terres

Biodiversité

  • – Sur les 8 300 races animales connues dans le monde, 8 % ont disparu et 22 % sont menacées d’extinction
  • – Sur les plus de 80 000 essences existantes, moins de 1 % ont été étudiées aux fins de leur utilisation
  • – Les poissons assurent 20 % de l’apport protéique à environ 3 milliards de personnes. Dix espèces à elles seules constituent environ 30 % des captures effectuées dans le cadre de la pêche maritime et 10 espèces constituent environ 50 % de la production aquacole
  • – Plus de 80 % de l’alimentation des êtres humains est assurée par des plantes. Cinq cultures céréalières représentent 60 % de l’apport calorique
  • – Les microorganismes et les invertébrés jouent un rôle essentiel au niveau des services écosystémiques, mais leurs contributions sont encore mal connues et reconnues

Source : Nations Unies.